VOYAGER POUR LA GUINEE BISSAU

VOYAGER POUR LA GUINEE BISSAU

 

ENVIE DE PARTIR!!!

VOYAGER POUR LA GUINNEE BISSAU

 

34243_428168874888_731439888_4388450_1660362_.jpg

  

  

  Guinée Bissau terra do meu coração

  

 

 

 

 

CONSEILS AUX VOYAGEURS

 

Sécurité:

Considérations générales: Les voyageurs peuvent circuler librement dans le pays. Au cours de leur séjour, ils devront prendre toutes précautions utiles pour conserver leurs documents de voyage et d’identité (passeport et carte nationale d’identité) ainsi que l’argent liquide en lieu sûr, notamment dans les lieux fréquentés comme l’aéroport et les marchés. Ne rien laisser sur les sièges à l’intérieur des véhicules. Les cartes bancaires n’ont pas cours en Guinée-Bissao. Il n’est pas possible non plus d’effectuer des paiements par chèques bancaires.

Il est impératif de se munir de francs CFA avant l’arrivée en Guinée-Bissao.

Les pluies étant torrentielles, pendant "l’hivernage" (juillet à septembre), la circulation de véhicules peut-être fortement perturbée à Bissao et dans le reste du pays . Il n’est pas rare que certaines pistes soient totalement impraticables durant cette période.

 

Avertissement: Du fait des opérations de déminage en cours et de la reprise toujours possible et imprévue d’affrontements dans la zone sud de la Casamance (Sénégal), il est vivement recommandé de ne pas emprunter la route qui relie la localité frontalière de Mpak à la ville de Ziguinchor en Casamance (Sénégal). Pour se rendre à Dakar il est recommandé de ne pas traverser la Casamance par la route, mais d’emprunter la voie aérienne au départ de Bissao. Il est conseillé aux voyageurs qui souhaiteraient néanmoins se rendre au Sénégal en véhicule d’emprunter l’itinéraire ci-après:

Bissao/ Bafata/ Gabu/ Pirada (poste frontière)/ Tambacounda (ville située dans le sud-est du Sénégal). Le tronçon entre Gabu et le poste frontière de Pirada, environ 70 km, est composé d’une piste carrossable (4x4 recommandé) et de praticabilité assez bonne à la saison sèche (de novembre à début juin). A la saison des pluies, cet itinéraire est en grande partie inondable.

Transports aériens

Il n’y a pas de liaisons directes au départ de la France. Il est possible au départ de Paris de prendre un vol de la compagnie Air Portugal à destination de Lisbonne, puis d’emprunter l’un des trois vols hebdomadaires qui relient Lisbonne à Bissao. Cet avion repart de Bissao le jour même.

L’autre possibilité pour se rendre en Guinée-Bissao au départ de la France, consiste à gagner Dakar puis à prendre les vols de la compagnie Air Sénégal à destination de Bissao. Ces vols souvent complets sont assurés par des avions de faible capacité.

Réseau routier et déplacements

L’état du réseau routier est moyen, mais des travaux d’amélioration sont en cours. Il n’y a pas de transports publics à Bissao. Le mode de déplacement courant est le taxi individuel ou collectif. Il faut être prudent dans le choix du véhicule et du chauffeur. Il faut éviter de circuler la nuit.

Archipel des Bijagos

Il n’y a pas de liaisons aériennes officielles entre le continent et les îles de l’archipel des Bijagos. Il peut arriver que des avions privés se posent sur l’île de Bubaque. Il est possible d’utiliser la voie maritime au départ de Bissao. Mais il est fortement déconseillé de partir en mer à bord de pirogues. Certains campements destinés à recevoir des touristes, peuvent mettre à leur disposition des bateaux aux normes équipés pour la navigation en haute mer avec des équipages compétents.

 

Entrée /Séjour:

 

Depuis ce lundi 1er juillet 2013, le Sénégal exige un visa biométrique pour les étrangers, une mesure de réciprocité qui ne s'applique donc pas aux ressortissants des pays de la Cedeao (ni du Maroc, ni de la Mauritanie en raison d’accords bilatéraux). Les demandeurs peuvent se faire établir le visa biométrique dans les consulats de 13 pays, ou bien à l’arrivée à l’aéroport Léopold Sédar Senghor après un enregistrement préalable en ligne. Un enregistrement qui s’avère toutefois compliqué.

Ces visas qui coûtent 32 500 francs CFA (50 euros) peuvent être établis dans les consulats de 13 pays, comme la France, la Chine ou les Etats-Unis, ou à l’arrivée à l’aéroport. Mais la démarche s’avère laborieuse.

A l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, dix box sont installés. « On prend les empreintes biométriques et la photo de la personne. Ca devrait aller très vite si les gens ont déjà fait le pré-enrôlement en ligne qui prend 5 minutes ».

 

Visa Guinée Bissau pris à Ziguinchor

   Un visa d’entrée est obligatoire.

  En France, il peut être obtenu sur présentation d’un passeport en cours de validité à l’Ambassade de Guinée-Bissau à Paris

94, rue Saint-Lazare
75009 PARIS
Tél : 01 48 74 36 39
Fax : 01.45.26.60.59

  

  

 

 

 

 

Transports:

 Transports aériens

Il n’y a pas de liaisons directes au départ de la France. Il est possible au départ de Paris de prendre un vol de la compagnie Air Portugal à destination de Lisbonne, puis d’emprunter l’un des trois vols hebdomadaires qui relient Lisbonne à Bissao. Cet avion repart de Bissao le jour même.

L’autre possibilité pour se rendre en Guinée-Bissao au départ de la France, consiste à gagner Dakar puis à prendre les vols de la compagnie Air Sénégal à destination de Bissao. Ces vols souvent complets sont assurés par des avions de faible capacité.

Réseau routier et déplacements

L’état du réseau routier est moyen, mais des travaux d’amélioration sont en cours. Il n’y a pas de transports publics à Bissao. Le mode de déplacement courant est le taxi individuel ou collectif. Il faut être prudent dans le choix du véhicule et du chauffeur. Il faut éviter de circuler la nuit.

Archipel des Bijagos

Il n’y a pas de liaisons aériennes officielles entre le continent et les îles de l’archipel des Bijagos. Il peut arriver que des avions privés se posent sur l’île de Bubaque. Il est possible d’utiliser la voie maritime au départ de Bissao. Mais il est fortement déconseillé de partir en mer à bord de pirogues. Certains campements destinés à recevoir des touristes, peuvent mettre à leur disposition des bateaux aux normes équipés pour la navigation en haute mer avec des équipages compétents.

 

Santé:

Avant le départ :
Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire.

 

 

Prévention du paludisme :


Cette maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires...). A ces mesures doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu: il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification: zone 3. Durant votre séjour, et durant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

 

Vaccinations :

 


La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire (à pratiquer dans un centre agréé). La vaccination contre la diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée. Il est vivement conseillé d’être vacciné contre la méningite à méningocoque.
Autres vaccinations pouvant être conseillées par votre médecin : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

 

Hygiène alimentaire (prévention de la diarrhée du voyageur et du choléra) :

 


Le risque de choléra impose le respect de mesures d’hygiène strictes. Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet: préférez les eaux en bouteilles capsulées. A défaut, consommez de l’eau filtrée, bouillie et décontaminée.


 - Evitez l’ingestion de glaçons, de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés.
 - Evitez la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits.
 - Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.
 - Evitez de consommer de la nourriture vendue dans la rue.

Sida :


Prévalence non négligeable du VIH-sida. Toute mesure de prévention est indispensable.

Quelques règles simples :


 - Evitez les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire).
 - Evitez de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides. 
 - Ne caressez pas les animaux que vous rencontrez.
 - Veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto).
 - Ne consommez jamais de médicaments achetés dans la rue.
 - Emportez dans vos bagages les médicaments dont vous pourriez avoir besoin.

Numéros utiles :


Il n’y a pas de structure d’accueil pour traiter des patients dont l’état de santé (à la suite d’un accident ou d’une maladie) nécessiterait une prise en charge dans un service d’urgences. Une évacuation sanitaire (dont le coût sera supporté par le patient et sa famille) devra toujours être préférée à une hospitalisation en milieu local.

Il n’y a pas d’avion sanitaire à Bissao. Le plus proche est à Dakar soit à environ une heure trente minutes de vol de Bissao.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter les sites Internet suivants :

 - le site du ministère de la Santé;
 - les informations actualisées de l’Institut de veille sanitaire;
 - le site de l’organisation mondiale de la santé (en français et en anglais)
 - le site de l’Institut Pasteur de Paris ou le site de l’Institut Pasteur de Lille

 

 

Pluviométrie et température à Bissau :
 
 

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Pluviométrie (en mm)

3 3 0 0 5 38 178 356 229 74 10 5

Température maxi (°C)

28 29 31 30 31 32 31 30 31 32 31 29

Température mini (°C)

17 17 18 18 20 23 24 24 24 23 21 18

 

 

Numeros utiles:

 

Ambassade de France à bissau 

Ambassadeur : M. Michel FLESCH
 
Adresse : Bairro de Penha - Avenida Combatente de Liberdade de Patria - Bissao

Tél : 00 245 3 257 4000
Télécopie : 00 245 3 257 401

Site internet : http://www.ambafrance-gw.org

Centre culturel : 00 245 3 20 68 16 - 00 245 3 20 68 17

Date de dernière mise à jour : 14/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site